Ostéopathe

 

Retour

 

----

Ostéopathie

Homéopathie

Poconéols

Huiles Essentielles et Huiles Végétables

Gémmothérapie

Naturopathie et Soins Naturels

Système Immunitaire

Médecines Douces

Chi Nei Tsang

Occiput Atlas Axis

Les Antalgiques

La Cortisone

Les Anti-Inflammatoires

Rebouteux

Massages

Fasciathérapie

Vitamine C - Acide Ascorbique

Chlorure de Magnésium

Gestion du Stress

Etiopathie

Drainage et Nettoyage du Colon

Thérapies Occultées

Chercheurs Controversés

Compléments Alimentaires

Thérapies par le Souffle

Pouvoir du Rire

Performance Mentale et Sportive

Ménopause

Mal de Dos

Mutuelles et Ostéopathie

 

 

 

Ostéopathie - Ostéopathe DO

Ostéopathie structurelle - Ostéopathie fonctionnelle  - Thérapie cranio-sacrée - Ostéopathie viscérale  - Ostéopathie fasciale - Ostéopathie énergétique et émotionnelle

13, impasse des Glycines
Tél. : 05.62.45.03.46
28 Avenue Lasbordes
Tél. : 06.80.30.08.80

 

Ce site Web n'offre ni diagnostic médical individuel, ni conseils thérapeutiques s'appliquant à des patients particuliers. Il ne sera donné aucune information par téléphone sur un des sujets de ce site, ni sur les demandes de coordonnées de praticiens dans votre region.

L'auteur de ce site est totalement independant et ne représente aucun groupe, aucun registre, aucune association, aucun ordre ou  aucun syndicat.

 

Algodystrophie

L'algodystrophie ou syndrome algo-neuro-dystrophique ou sdrc (syndrome douloureux régional complexe) ou rhumatisme neuro-trophique ou dystrophie sympathique réflexe (post-traumatique) ou bien encore ostéoporose transitoire, se décrit par l'apparition de douleurs associées à des problèmes de vasomotricité (l'organisme ne régule plus la fermeture des artères, des veines et des vaisseaux lymphatiques) ainsi que par l’apparition retardée d'une déminéralisation de la croissance osseuse. D'autres facteurs ont été mis en évidence et cette maladie est longtemps restée mystérieuse.

Il existe deux grands types d'algodystrophie :

-la forme post-traumatique (algodystrophie sympathique réflexe), elle est fréquente aux extrémités des mains et des pieds avec une déminéralisation de la croissance osseuse typiquement mouchetée.

-l'algodystrophie médicale (ostéoporose transitoire) dont le modèle est l'algodystrophie de la hanche caractérisé sur une radiographie par une fragilisation du tissu osseux homogène.

Il y a différentes algodystrophies : l’algodystrophie du poignet et de la main, l’algodystrophie du pied, l'algodystrophie de la hanche et l'algodystrophie du genou.

L'évolution se fait en trois phases, la première c’est la « phase d'installation », la deuxième c’est la phase « période d'état » et la troisième c’est la phase « séquelles dystrophiques ».

Les causes et facteurs de risque sont nombreux : traumatismes (fractures, luxations, contusions...), causes neurologiques (souffrance d'un tronc nerveux, zona, hémiplégie, paraplégies, maladie de Parkinson, tumeurs cérébrales...), troubles vasculaires, malformations, infections, grossesse, infarctus du myocarde et angine de poitrine, thyroïdites et hyperthyroïdies, maladies des poumons et de la plèvre, périartérite noueuse, thrombophlébites du membre supérieur, intoxications au Gardénal, Rimifon etc.

Pour les spécialistes il est semble t’il clair du rôle prépondérant du relargage antidromique des neuromédiateurs par les terminaisons des nerfs du système nerveux sympathique. C’est une perturbation de la conduction de l'influx nerveux mais qui se fait en sens inverse. Les substances utilisées pour permettre le transfert d'une sensation d'un neurone au neurone suivant (neuromédiateurs), causent des anomalies de fonctionnement des vaisseaux ce qui s'accompagnent d'une intensification des perceptions douloureuses. Cela conduit à la transformation d'une sensation douloureuse "normale" en une sensation douloureuse extrêmement intense.

Chez les patients atteints d’algodystrophie on constate la présence de petits lacs de sang à l'intérieur des tissus osseux qui gomment progressivement l'architecture interne du tissu osseux. Il y a également une stase vasculaire, en clair il s’agit de difficultés d'évacuation du sang à l'intérieur des tissus mous.

Cette maladie atteint les deux sexes et peut apparaître à tous les âges de la vie, même chez l'enfant et l'adolescent. Elle concerne à 60 % les membres supérieurs et à 40 % les membres inférieurs.

La douleur chez une personne atteinte d’algodystrophie est particulièrement handicapante, il faut donc un premier lieu d'abord calmer les douleurs par les antalgiques et les anti-inflammatoires non stéroïdiens. La corticothérapie est parfois utilisée. Certains prescrivent de la calcitonine et d’autres des vasodilatateurs. Les infiltrations lidocaïniques des chaînes ganglionnaires sympathiques sont utiles mais sont source de risque de choc dangereux. Ensuite quand les douleurs ont totalement disparu, il faut longtemps poursuivre et avoir intensément recours aux traitements physiques par massage et mobilisation, physiothérapie et hydrothérapie. Le traitement est certes long et difficile et quelques fois décevant. Cela peut prendre 18 mois avant de conclure à des séquelles définitives.

 

Ostéopathie

 

 

Partenaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ostéopathie Tarbes | Lourdes | Bagnères de Bigorre | Lannemezan | Montrejeau | Vic Bigorre | Maubourguet | Argeles Gazost | Rabastens de Bigorre | Trie sur Baise | La Mongie | Annuaire Ostéopathes DO | Ostéopathes Hautes Pyrénées | Ostéopathes Pyrénées Atlantiques | Ostéopathes Gers | Ostéopathie Pau |